ACTUALITÉS DE LA COMMUNAUTÉ

Votre source d’information en matière d'employabilité et d’immigration : commentez les nouvelles et demeurez à la fine pointe de l’information !

Après la «grande démission», le «grand regret»?

Le 20 juillet 2021, j’écrivais dans mon blogue sur «le grand réveil» — un phénomène mondial selon lequel à la sortie de la pandémie, un nombre record de personnes quittaient leur emploi. Une enquête de Microsoft à ce moment montrait que 40% de la main-d’œuvre mondiale envisageait de quitter son emploi dans la prochaine année. Plus récemment en mars dernier, une enquête de Gartner révélait que 70% des employés du milieu technologique avaient une forte intention de rester avec leur employeur actuel.

Maintenant, une année après la parution de mon blogue, une nouvelle tendance se dessine, celle du «grand regret»!

Qu’est-ce que le «grand regret»?

Alors que la «grande démission» semble toujours en route avec plus de 4,4 millions d’Américains ayant quitté leur emploi au cours du dernier mois — il est certain que d’évaluer les avantages et les inconvénients de quitter votre poste pour un nouveau est souvent très difficile. C’est certainement ce qui fait que plusieurs personnes ayant fait partie de la vague de la «grande démission» regrettent aujourd’hui leur choix.

Selon un récent sondage du journal «USA Today», un travailleur sur cinq regrette d’avoir quitté son ancien emploi au cours des deux dernières années, et seulement 26% aiment suffisamment leur nouvel emploi pour y rester. De plus, 30% des répondants ont estimé que leur nouveau rôle était différent de ce à quoi ils s’attendaient et 36% ont estimé que leur équilibre travail-vie personnelle a souffert à la suite de leur récent changement d’emploi.

Pour lire la suite de l’article, cliquez ici.

Source: les affaires, publié le 28/07/2022

 

Related Articles

Responses