ACTUALITÉS DE LA COMMUNAUTÉ

Votre source d’information en matière d'employabilité et d’immigration : Commentez les nouvelles et demeurer à la fine pointe de l’information !

Nouveau permis de travail pour retenir les étudiants étrangers au Canada

Le gouvernement fédéral offre aux étudiants étrangers un nouveau permis de travail, dans le but de les convaincre de s’installer au Canada de façon permanente.

Le ministre de l’Immigration, Marco Mendicino, a indiqué vendredi que les anciens étudiants étrangers qui sont ou étaient titulaires d’un permis de travail postdiplôme (PTPD) pourront désormais demander un permis de travail ouvert.

Selon le ministre, cette mesure permettra aux étudiants touchés de rester 18 mois de plus au Canada pour essayer de trouver un emploi et de s’installer au pays.

Pour bon nombre de titulaires d’un permis de travail post-diplôme, les interruptions et l’incertitude occasionnées par la pandémie ont compromis leurs chances d’acquérir l’expérience de travail adéquate à l’appui d’une demande de résidence permanente, indique le ministère dans un communiqué.

Le programme de permis de travail existant permet aux étudiants étrangers de troisième cycle de rester au Canada pour travailler jusqu’à trois ans après avoir terminé leurs études.

Le programme peut être utilisé comme voie d’accès vers la résidence permanente; le ministère de l’Immigration estime que sur les 61 000 personnes dont le permis expirait l’année dernière, environ la moitié ont emprunté cette voie.

Pénurie de main-d’œuvre

Le ministère estime que jusqu’à 52 000 diplômés dont le permis de travail était expiré ou devait expirer bientôt pourraient bénéficier de la nouvelle mesure.

Face aux pénuries de main-d’œuvre persistantes, les gouvernements tentent de convaincre les étudiants internationaux de s’installer au Canada. Mais la pandémie a considérablement réduit le flux d’étudiants étrangers au Canada. Le ministre Mendicino a annoncé plusieurs politiques ces derniers mois pour pallier cette baisse.

Notre message aux étudiants et diplômés étrangers est simple : nous ne voulons pas seulement que vous fassiez vos études ici, nous voulons également que vous demeuriez ici, écrit le ministre.

Les demandes concernant le nouveau programme de permis de travail ouvert seront acceptées à partir du 27 janvier.

Articles liés

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *