ACTUALITÉS DE LA COMMUNAUTÉ

Votre source d’information en matière d'employabilité et d’immigration : Commentez les nouvelles et demeurer à la fine pointe de l’information !

Vers une nouvelle classification des professions pour les services liés à l’immigration

À partir du deuxième semestre de 2022, la Classification nationale des professions de 2016 (CNP 2016) deviendra totalement obsolète en l’occurrence pour les services liés à l’immigration au Canada. Elle fera place à la CNP 2021. Cette 3e édition de la CNP a été élaborée par Emploi et Développement social Canada (EDSC) en partenariat avec Statistique Canada. Le temps qui s’écoule avant la mise en œuvre effective de cette CNP est la période moratoire pour permettre à toutes les institutions et structures concernées par ce changement d’organiser efficacement les transitions.

Les changements structurels à propos de la CNP relèvent d’une pratique courante. Depuis la première édition de la CNP en 1991-1992, ces modifications qui ont lieu à chaque décennie permettent au Canada d’avoir une classification des professions qui témoigne de l’évolution de l’économie et par ricochet du marché du travail notamment la disponibilité et l’adéquation de la main d’œuvre qualifiée. Comme à l’accoutumée et selon les informations fournies par Emploi et Développement social Canada (EDSC), la nouvelle CNP a été conçue après consultation des différents intervenants et utilisateurs de la CNP.

Les changements majeurs

La CNP 2021 qui entrera en vigueur en 2022 marque de profondes ruptures avec la CNP 2016 encore en fonction pour les services de l’immigration. L’une des modifications majeures est le passage d’une CNP à quatre chiffres à une CNP à cinq chiffres. Désormais donc il ne s’agira plus de quatre niveaux de compétences (A, B, C et D) mais plutôt de cinq niveaux de classification appelés Formation, Éducation, Expérience et Responsabilités (FÉER). L’introduction de la nouvelle catégorisation FÉER est la solution trouvée par les différentes parties prenantes pour mieux indiquer la formation, les études, l’expérience et les responsabilités nécessaires pour occuper une profession sur le marché du travail canadien. Comme la CNP 2016, malgré ses cinq niveaux de groupes professionnels, la CNP 2021 compte aussi des niveaux de ventilation jusqu’aux groupes de base.

Le premier des cinq chiffres de la nouvelle numérotation est indicateur de l’une ou l’autre des dix (10) grandes catégories de profession. Le deuxième chiffre révèle la catégorie de formation, les études, l’expérience et les responsabilités nécessaires pour une profession. Ces deux premiers chiffres à eux deux permettent d’identifier les grands groupes qui eux-mêmes sont subdivisés en sous-grands groupes grâce au 3e chiffre de la CNP, en sous-groupes à partir du 4e chiffre. C’est le 5e chiffre qui donne le niveau le plus détaillé de la nouvelle classification, les groupes de base. Et, il y en a désormais 516.

C’est cette nouvelle CNP qu’utilise déjà Statistique Canada depuis août pour la collecte et la diffusion de données pour les professions. C’est à partir du printemps 2022 qu’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), entend quant à lui, utiliser cette nouvelle classification dans le cadre de l’examen des dossiers de candidatures à la résidence temporaire ou permanente. C’est pourquoi, nous vous encourageons d’ores et déjà à prendre contact avec nous. Avec nos 20 années et plus d’expérience, nous sommes votre recours privilégié pour passer efficacement le cap de l’appropriation de ces changements.

Source: Letendre – Cabinet conseil en immigration

Articles liés

Réponses