ACTUALITÉS DE LA COMMUNAUTÉ

Votre source d’information en matière d'employabilité et d’immigration : Commentez les nouvelles et demeurer à la fine pointe de l’information !

Les différences culturelles et la diversité sont une force dans une entreprise

Selon une étude menée par le cabinet McKinsey en 2018, les entreprises intégrant la diversité (de genre, ethnique et ou social) sont en générale plus performantes que celles qui ne le font pas. Un mélange diversifié de personnes est toujours bénéfique pour les équipes et essentiel pour les entreprises, quel que soit le secteur.

En effet, toujours selon cette étude, les entreprises où la diversité est une réalité sont jusqu’à 33% plus susceptibles d’avoir de meilleurs résultats financiers. La diversité de genre est également un facteur de compétitivité permettant d’améliorer la performance jusqu’à 15%.

Un atout de taille

La diversité culturelle en entreprise est un réel avantage, particulièrement si l’entreprise souhaite s’internationaliser. Dans un contexte de mondialisation, les équipes au sein des entreprises s’internationalisent de plus en plus et sont confrontées à des cultures différentes. Pour accéder à de nouveaux marchés, les entreprises doivent faire des cultures de leurs employés un atout.

En se confrontant à la diversité culturelle, les entreprises sont dans l’obligation d’innover, car elles doivent à la fois trouver des modes différents d’utilisation et de commercialisation de leurs produits et de leurs services, s’adresser à des clients dont les besoins sont différents et valoriser les avantages stratégiques que l’entreprise a construits sur son marché national. Cette capacité à s’ouvrir à de nouveaux horizons, à s’adapter à la différence, à concevoir de nouveaux usages est à l’origine de nombreuses réussites et ceci quelle que soit la taille de l’entreprise.

Reconnaitre la diversité culturelle

Dans un contexte interculturel, les managers qui encadrent des collaborateurs internationaux doivent apprendre à reconnaître les valeurs culturelles de leur groupe et s’efforcer de respecter leur sensibilité. Un faux pas culturel peut offenser un individu et créer des tensions au sein d’une équipe. L’effort d’inclusion et le développement de la sensibilité culturelle deviennent des soft skills recherchées pour assurer une bonne gestion de la diversité culturelle !

En ce qui concerne les différences culturelles, le professeur Geert Hofstede a effectué un travail intéressant dans ce domaine. Il prône l’importance d’une perspective internationale et décompose les attitudes culturelles dans le modèle 6D de la culture nationale – Distance de pouvoir, Évitement de l’incertitude, Individualisme-Collectivisme, Masculinité-Féminité, Orientation à long terme et Indulgence-Retenue.

Il examine ensuite les attitudes culturelles par pays et les différences entre les sociétés nationales. Les résultats sont vastes – et fascinants – et il est même possible de comparer les différences culturelles entre les pays. Bien sûr, le résultat de toutes ces recherches n’est pas de stéréotyper, mais de fournir un aperçu. Dans les multinationales d’aujourd’hui, reconnaitre la diversité culturelle est un avantage formidable !

Une entreprise se donne un avantage stratégique et concurrentiel si elle prend en compte la diversité au sein de ses équipes. Par conséquent, la diversité est rentable ! Dans une économie mondialisée, elle est manifestement un levier d’amélioration de la performance. Elle augmente même l’innovation et la créativité dans la production, le marketing et les pratiques de gestion des ressources humaines. Grandes ou petites, les entreprises performantes doivent, pour mieux s’adapter, miser sur la créativité et l’énergie d’un effectif diversifié.

Source : Par Nathalie Vervaet, spécialiste de l’habilitation des ventes chez Panasonic Mobile Solutions Business Division – Europe.
Widoobiz

Articles liés

Réponses